Linux Mag’ 158 – Raspberry Pi from scratch

Publié par cpb
Fév 28 2013

Linux Magazine 158Dans le numéro 158 (mars 2013) de Gnu Linux Magazine France se trouve la suite des articles que j’avais écrits sur la création d’un système “from scratch” sur Raspberry Pi (Linux Mag’ 155).

Les fichiers décrits dans cet article sont accessibles à partir de cette page de téléchargement.

8 Réponses

  1. Caribou dit :

    Bonjour,

    Je viens de l’acheter, l’article est excellent ! Pensez-vous que vous ferez une suite sur l’installation d’une interface graphique ?

    • cpb dit :

      Bonjour,
      Je n’ai encore rien prévu en ce sens avec Gnu/Linux Magazine, mais pourquoi pas. J’avais également en tête de voir comment installer les bibliothèques nécessaires pour gérer la sortie son.

  2. Elzeard dit :

    Bonjour, j’ai trouvé cette serie d’articles “from scratch” vraiment excelent et très complets et je vous en remercie grandement, j attendais d’ailleurs cette suite au premier comme le messi… je me permetterais juste et de manière peu gêné d’ailleur, de vous demander si une partie ou une nouvelle suite était prevue expliquant la facon détaillée de rajouter des paquets et leurs dependances avec buildroot? je vous remercie encore et vous felicite pour la qualité de vos articles et de votre blog.

  3. Eric dit :

    Très bonne introduction au monde du raspberry, très didactique et très précis.

    J’espère qu’il y aura une suite, comme d’autres, dans la direction qui te plait: le son, les librairies graphiques, l’intégration de java, …

    Merci et à bientôt j’espère !

  4. Bruno dit :

    Bonjour, j’ai beaucoup apprécié cette série d’articles, et j’espère qu’il y en aura d’autres … Je rencontre toutefois un problème et je n’arrive pas à me connecter en ssh sur mon raspberry: telnet et ping fonctionnent mais j’ai une message:
    “ssh: connect to host X.X.X.X port 22: Connection refused”
    Je sèche…
    ps: mon poste est un ubuntu, et je suis connecté en wifi sur un boitier adsl free en dhcp… Une idée ?

    • cpb dit :

      Bonjour,

      Lorsque que l’on est confronté à ce type de message d’erreur, c’est probablement que le serveur ssh (dropbear) n’a pas été lancé sur le Raspberry Pi. Peut-être se plante-t-il au démarrage ? Il faudrait vérifier en le lançant depuis la session telnet avec l’option -F (pour qu’il reste à l’avant-plan du terminal et ne file pas se cacher comme un démon 😉

      Le problème est souvent lié aux erreurs de montage de /dev/pts ou l’absence du fichier de clé.

  5. Bruno dit :

    Bonsoir,
    Un grand merci car je viens de comprendre mon problème: en lancant la génération de la clé depuis telnet, j’obtenais un messsage d’erreur incompréhensible:
    root@R-Pi [/root]# /usr/bin/dropbearkey -t rsa -f /etc/dropbearkey.rsa
    /usr/bin/dropbearkey: line 1: syntax error: unexpected “(”
    Et effectivement, mon executable était compilé avec mon gcc installé par défaut sur mon pc:
    sudo file dropbear
    dropbear: ELF 64-bit LSB executable, x86-64, version 1 (SYSV), dynamically linked (uses shared libs), for GNU/Linux 2.6.15, not stripped

    J’ai d’abord essayé l’argument CROSS_COMPILE=… en ligne de commande du make, mais sans effet (Pourquoi ?). J’ai ensuite modifié la ligne CC= du fichier Makefile pour pointer vers le bon compilateur:
    #CC=gcc
    CC=/usr/local/cross-rpi/usr/bin/arm-linux-gcc
    Ensuite:
    make clean
    make

    sudo file dropbear
    dropbear: ELF 32-bit LSB executable, ARM, version 1 (SYSV), dynamically linked (uses shared libs), not stripped

    Et tout fonctionne !

    • cpb dit :

      Bonjour,

      En fait les différents composants de l’éco-système Linux embarqué ont essentiellement deux approches différentes pour gérer la compilation croisée :

      • les éléments qui viennent de l’environnement Linux comme le kernel lui-même, Buildroot, Busybox, etc. fonctionnent avec un make menuconfig puis make, et prennent généralement en considération le préfixe contenu dans la variable CROSS_COMPILE (par exemple /usr/local/cross/bin/arm-linux-) qu’ils accolent aux outils comme gcc
      • les packages plus proches du projet Gnu et des autotools emploient plutôt ./configure puis make. Dans ce cas c’est habituellement l’option --host=arm-linux de configure qui demande l’emploi d’un compilateur arm-linux-gcc(qui est alors recherché dans le PATH)

      Pour Dropbear, c’est la seconde solution qui est choisie. Il aurait donc fallu ajouter --host=arm-linux sur la ligne de commande de configure.

URL de trackback pour cette page