Un bête accident

Publié par cpb
Fév 27 2017

Un bête accident

Dans la longue liste des cartes et composants détruits par un mauvais branchement je viens d’ajouter un Raspberry Pi 2.

Bien qu’assez précautionneux avec les cartes électroniques, je reconnais volontiers ma responsabilité dans plusieurs cas (maladresse, agacement, mauvaise lecture des numéros de broches, etc.). À quelques reprises les erreurs furent commises par des participants à mes sessions de formation.

Cette fois une bonne partie du problème relève de la malchance : je vais vous raconter ma mésaventure en espérant que cela évitera ce genre de situation à l’avenir.

Je préparais, sur un Raspberry Pi 2, une petite manipulation que j’espère vous présenter ici dans quelques temps.

Raspberry Pi serial port

Comme bien souvent, je me connecte sur le Raspberry Pi par son port série en utilisant un adaptateur USB (côté PC) vers 4 connecteurs Dupont (côté Raspberry) branchés sur le port d’extension : fil blanc sur la broche 8 (TX), fil vert sur la broche 10 (RX) et masse sur la broche 6 (GND). Cet adaptateur me permet en outre d’alimenter directement le Raspberry Pi en +5V sur la broche 2.

Ce petit câble est très pratique, il me sert pour la plupart des cartes pour Linux embarqué sur lesquelles je travaille.

Outre la simplicité de connexion, l’économie d’un bloc transformateur, et l’indépendance vis-à-vis des prises secteur, il m’évite de devoir débrancher/rebrancher le câble d’alimentation de la prise micro-USB avec les risques mécaniques que cela suppose. En contre-partie le courant délivré est assez limité, et le Raspberry Pi ne peux pas alimenter d’écran par exemple de cette manière.

J’étais donc connecté ainsi :

Un bête accident - 1

Pour extraire la carte SD et la brancher sur mon PC afin de modifier le bootloader, j’ai arrêté le Raspberry Pi en débranchant le fil rouge (+5V) de la borne 2.

Un bête accident - 2

Comme bien souvent, j’avais laissé le connecteur USB à l’autre extrémité du câble branché sur mon PC. Ce câble passait juste à côté de mon tapis de souris, et lorsque j’ai bougé celle-ci, il s’est un peu déplacé.

Un bête accident - 3

Le connecteur rouge +5V est alors venu “tout seul” s’enficher partiellement sur la borne 1 du connecteur du Raspberry Pi. Partiellement, mais suffisamment pour établir le contact.

Un bête accident - 4

Malheur ! Cette broche est une sortie +3.3V qui ne supporte pas du tout la présence d’une tension d’entrée +5V.

Un bref éclair sur la LED Power, et le Raspberry Pi a rendu l’âme définitivement.

En soi, la perte d’un Raspberry Pi n’est pas catastrophique, et est même plutôt prévisible vu l’ensemble des manipulations plus ou moins expérimentales que je leur fait subir. Ce qui m’a néanmoins dérangé, c’est qu’il s’agissait de mon dernier Pi 2. Pour mes sessions de formation je dispose de plusieurs dizaines de Pi 1, de Pi 3, et même quelques Pi 0. Mais l’expérience que je tentais était spécifique pour le Pi 2, et se trouve donc repoussée de quelques jours en attendant de passer une nouvelle commande.

Une habitude qui me vient du monde aéronautique est de toujours “débrieffer” les erreurs, en cherchant les causes et surtout comment les éviter à l’avenir. C’est l’objectif de ce petit article. La solution est simple : lors de l’utilisation de ce type de câble, ne pas se contenter de débrancher le +5V, en comptant sur la protection qu’offre le connecteur isolé, mais déconnecter plutôt l’extrémité USB du câble, côté PC. Je ne le faisais pas à cause de l’incertitude du sens de branchement de la prise USB et de la double tentative que cela implique bien souvent. C’est un moindre mal face au risque de griller une carte électronique. J’essaierai désormais de me tenir à cette bonne résolution.

4 Réponses

  1. Cyril dit :

    Bonjour Christophe,

    Un bon retour d’expérience, qui malheureusement a mal tourné. La méthode que j’utilise pour des raisons pratiques et qui permet d’éviter ce fil « baladeur », consiste en l’ajout d’un interrupteur sur la ligne +5V.

    Je l’ai raccordé en série, après le connecteur Dupont (fil rouge) du câble-adaptateur USB et avant la broche 2 du Raspberry.

  2. Rachid dit :

    Bonjour Christophe,

    Je n’ai pas le schéma électronique de la rpi 2 pour vérifier, mais normalement il doit y avoir des diodes de protection qui ont dégagés avant le reste de la carte…

    à Vérifier …

URL de trackback pour cette page